Je parle de la tendance actuelle qui voit les femmes asiatiques en couple avec des Blancs. La perpétuation du fétichisme asiatique. « Oh non, encore un couple avec une asiatique et un Blanc« , ai-je grogné en lâchant la main de mon fiancé. Il déteste quand je fais ça. Et moi aussi, vraiment. Je sais que c’est cruel et autodestructeur mais, dès que je vois un autre couple mixte du même type que nous, une partie de moi s’éteint. Nous vivons à San Francisco, et ça arrive hyper souvent.

Dans ces moments-là, j’aimerais que nous ne soyons pas en couple, qu’il soit mon meilleur ami homosexuel ou que nous ayons fondé une start-up ensemble, que ce soit lui, l’Asiatique, que les gens ne sachent pas vraiment d’où nous venons, ou que je puisse me fondre dans le bitume du trottoir, devenir un ver de terre, libre de fréquenter n’importe qui sans se soucier du regard de la société.

La honte n’est pas le sentiment le plus sage ni le plus mature, mais elle est indubitablement là. « Arrêtez ! » a-t-elle envie de crier à ces couples. « Vous ne voyez pas que plus on est nombreux, plus c’est nul ? »

Source : Huffington Post