Le ministre de l’IntĂ©rieur, Sajid Javid, a plaidĂ© avec passion en faveur de la dĂ©cision d’accorder l’asile au Royaume-Uni Ă  Asia Bibi, une chrĂ©tienne pakistanaise condamnĂ©e pour blasphème après huit ans de dĂ©tention Ă  l’isolement.

Une enquĂŞte effectuĂ©e quotidiennement par la poste a rĂ©vĂ©lĂ© que le jour oĂą Asie avait Ă©tĂ© saisie, elle avait Ă©tĂ© accusĂ©e de blasphème, avait traversĂ© son village, le cou serrĂ© dans un nĹ“ud coulant en cuir, avait Ă©tĂ© frappĂ©e avec des bâtons et avait Ă©tĂ© informĂ©e par un tribunal de fortune de la charia qu’elle ne serait Ă©pargnĂ©e que si elle se convertissait Ă  l’islam.

Elle refusa d’accepter l’islam et fut par consĂ©quent fouettĂ©e avec des bâtons et des sandales jusqu’Ă  ce qu’elle devienne semi-inconsciente. Sa vie n’a Ă©tĂ© sauvĂ©e que lorsqu’un enseignant est intervenu et a dĂ©clarĂ© qu’elle devrait ĂŞtre livrĂ©e Ă  la police.

En dĂ©pit de ces Ă©vĂ©nements horribles, Mme May a Ă©tĂ© convaincue de refuser l’asile Ă  la mère chrĂ©tienne au motif qu’accorder l’asile Ă  Bib «attiserait les tensions» entre les musulmans britanniques. Depuis son acquittement, des islamistes extrĂ©mistes ont organisĂ© des manifestations rĂ©clamant sa pendaison.

Bibi fait constamment face Ă  des menaces de mort et fait l’objet de poursuites Ă  travers le Pakistan. Elle est incapable de rĂ©unir ses cinq enfants, car elle est contrainte de dĂ©mĂ©nager d’un refuge Ă  un autre.

(Merci de nous aider Ă  renforcer notre page)

Source