Un nouveau dispositif lancé à partir de lundi à Strasbourg proposera des arrêts de bus à la demande des femmes sur certaines lignes de bus pour renforcer leur sécurité de nuit.
À Strasbourg, dès lundi, les femmes vont pouvoir descendre des bus de nuit à leur convenance afin d’éviter le harcèlement de rue. France Bleu Bas-Rhin rapporte que la Compagnie des transports strasbourgeois souhaite expérimenter l’arrêt à la demande pour davantage de sécurité.

Désormais, entre 22 heures et minuit, les femmes seules ou celles accompagnées d’enfants pourront demander au chauffeur de s’arrêter entre deux arrêts, au plus près de leur domicile, afin de prévenir d’éventuelles agressions nocturnes. Il leur suffira de le signaler au chauffeur dès leur entrée dans le bus, et celui-ci sera alors contraint de s’arrêter, en prenant soin de respecter les conditions de sécurité. […]

Ce genre de dispositif est déjà expérimenté dans d’autres villes françaises, parmi lesquelles Paris, notamment en Seine-et-Marne et en Seine-Saint Denis, ou encore dans l’agglomération grenobloise.

BFMTV via fdesouche