Le Montréalais Sofiane Ghazi a plaidé coupable du meurtre non prémédité de son enfant naissant et de voies de faits graves sur son ex-conjointe au deuxième jour de son procès.

Sa reconnaissance de culpabilité a été accueillie avec surprise au palais de justice de Montréal, deux ans après les faits.

Sofiane Ghazi a reconnu avoir frappĂ© au ventre son Ă©pouse enceinte de 36 semaines avec une fourchette Ă  viande Ă  l’Ă©tĂ© 2017.

Le couple traversait alors une pĂ©riode difficile en raison des problèmes de consommation de drogues dures de Sofiane Ghazi, qui, après une dispute, s’en est pris en pleine nuit Ă  sa conjointe des douze dernières annĂ©es.

Cette dernière a reçu 19 coups de fourchette, la plupart au ventre. En sang, elle a demandĂ© l’aide d’une voisine, quia tĂ©moignĂ© mercredi Ă  l’ouverture du procès.

La femme a Ă©tĂ© transportĂ©e Ă  l’hĂ´pital oĂą elle a subi une cĂ©sarienne d’urgence. Le bĂ©bĂ© est nĂ© vivant, mais a succombĂ© peu après aux neuf blessures infligĂ©es par l’accusĂ©, selon des expertises.

Accusations réduites

Reconnaissant les faits exposés par la Couronne, Sofiane Ghazi, qui pleurait à chaudes larmes dans le box des accusés, a plaidé coupable à des accusations réduites. Il était accusé du meurtre prémédité de son enfant à naître et de tentative de meurtre sur son ex-conjointe.

Sa culpabilitĂ© lui vaudra l’emprisonnement Ă  vie.

« Nous sommes satisfaits de ce qui s’est passĂ© aujourd’hui, mais nous allons rĂ©server nos commentaires pour les reprĂ©sentations quant Ă  la peine », s’est contentĂ© de dire Me Chantal Michaud, procureure aux poursuites criminelles et pĂ©nales.

L’affaire reviendra en cour le 17 septembre.

Sofiane Ghazi et son ex-conjointe, qui Ă©tait prĂ©sente jeudi pour la première fois au palais de justice, pourraient ĂŞtre appelĂ©s Ă  tĂ©moigner avant que soit dĂ©terminĂ© après combien d’annĂ©es Sofiane Ghazi sera admissible Ă  une libĂ©ration conditionnelle.

Ses avocats n’ont pas souhaitĂ© prendre la parole après sa reconnaissance de culpabilitĂ©.

Le procès, dont le jury avait été formé mardi, devait durer cinq semaines.

Source : ici.radio-canada.ca