Une femme britannique détenue comme esclave sexuelle par un migrant africain pendant deux semaines en Italie où elle a été violée par trois hommes est parvenue à s’échapper.

La victime, originaire du nord de l’Angleterre, a d’abord rencontré sur Facebook Mamadou Jallow, un migrant du Burkina Faso, et a voyagé avec lui à Rosarno, dans le sud-ouest de l’Italie.

Mais quand elle est arrivée, il l’a détenue contre son gré, violée à plusieurs reprises et on lui a volé son téléphone portables. Deux autres hommes, originaires du Mali, ont également abusé d’elle.

La femme de 39 ans n’a réussi à s’échapper que lorsqu’elle a réussi à avoir accès à son téléphone et a téléphoné à sa famille pour demander de l’aide. Finalement, elle s’est échappée par une fenêtre et s’est frayée un chemin avec l’aide de la police.

Jallow a été arrêté un peu plus tard, accusé d’enlèvement, d’asservissement aggravé et de violence sexuelle ainsi que de vol.

Deux autres suspects ont été aussi arrêtés.

Un porte-parole de la police a dit que la femme était dans « un état épouvantable ». Elle se remet de son épreuve à l’hôpital.

Daily Mail