PrĂ©sumĂ©e menteuse. Le procureur n’a pas cru Ida, 15 ans, lorsqu’elle a affirmĂ© que deux hommes arabes bien plus âgĂ©s l’avaient droguĂ©e avec de la mĂ©thadone et l’avaient violĂ©e lors d’une fĂŞte Ă  Ă–rebro. Mais quand la justice a clos l’enquĂŞte et a proposĂ© de parler Ă  un conservateur (?), elle a refusĂ©, s’est armĂ©e d’un couteau et a poignardĂ© l’un de ses violeurs Ă  la gorge.

Ida Ă  propos de son attaque au couteau : « Soit je meurs, soit c’est eux qui meurent. »

C’est en mars 2018 qu’Ida, alors âgĂ©e de 15 ans, Ă©tait Ă  une fĂŞte en appartement Ă  Ă–rebro. Lors de la fĂŞte, elle a Ă©tĂ© violĂ©e par deux hommes arabes de dix ans plus âgĂ©s qu’elle, selon sa propre version. Ida dit après la fĂŞte qu’elle a Ă©tĂ© droguĂ©e Ă  la mĂ©thadone par les hommes, puis exploitĂ©e sexuellement, violĂ©e, alors qu’elle Ă©tait assommĂ©e par la drogue.

Traduit avec Google Traduction de friatider.se

Note : la propagande misogyne portant sur les soi-disant fausses accusations (phĂ©nomène ultramarginal) mène Ă  ne pas croire une adolescente europĂ©enne mineure qui dĂ©clare avoir Ă©tĂ© droguĂ©e et violĂ©e par deux hommes arabes. La haine des femmes mène toujours Ă  l’Ă©touffement de leur parole en cas de plainte concernant des affaires interraciales.

 

âś´đź—˝Lien vers le Manifeste de l'occidentalismeâś´