Allemagne – Jamie-Lee (12 ans) de Francfort cherchait ses haut-parleurs Bluetooth. « Je sais où ils sont », lui dit Mustafa K. (40 ans). « Là-bas, dans le parc Lenné. »

La jeune fille a suivi le Syrien jusqu’au parc. Soudain, il a essayé de l’embrasser. Puis il se serait déshabillé devant elle ! « J’ai couru aussi vite que j’ai pu », dit Jamie-Lee. Aujourd’hui encore, elle panique lorsqu’elle se promène dans le parc.

Mustafa K. n’était libre que parce que la Cour supérieure régionale l’a relâché parce que la justice était surchargée !

► Mustafa K. est l’un des Syriens qui ont attaqué les clients du « Frosch-Club » de Francfort avec des barres de fer, des couteaux et des pierres en août dernier. Les assaillants avaient crié « Allah akbar » et « Nous sommes Arabes, nous vous tuerons tous ».

En septembre, ces individus ont été arrêtés (…) Mais le 25 mars, Mustafa K. et ses complices ont été libérés !

(Merci de nous aider Ă  renforcer notre page)

Motif : durée excessive du procès, durée déraisonnable de la détention.

Bz-Berlin.de via fdesouche