Espagne – Les agresseur et leurs victimes se sont rencontrés dans un bar de Murcie le soir du Nouvel An, et plus tard dans la nuit se sont rendus dans deux appartements où les agressions ont eu lieu.

La police espagnole a arrêté trois hommes soupçonnés d’avoir violé et agressé sexuellement trois sœurs américaines le soir du Nouvel An dans la ville de Murcie, au sud-est de l’Espagne. Les victimes présumées, âgées de 23, 20 et 18 ans et originaires de l’Ohio, ont signalé l’incident aux autorités, déclenchant une chasse à l’homme qui a duré environ 24 heures jusqu’à l’arrestation des suspects.

Les trois femmes ont rencontré les hommes dans un pub le 31 décembre. Une des sœurs est partie avec un des hommes pour se rendre chez lui. Les deux autres sont restées dans le bar jusqu’à leur départ avec les deux hommes restants, se sont dirigées vers l’appartement dans lequel les femmes logeaient et prévoyaient de poursuivre leurs célébrations du Nouvel An. Les femmes ont déclaré avoir été violées par les hommes qui, selon des sources de la délégation du gouvernement central à Murcie, sont d’origine afghane.

Selon La Opinón de Murcia, deux des femmes ont été violées par voie vaginale et les agresseurs présumés n’ont pas utilisé de préservatifs. Ainsi, les preuves ADN pourront potentiellement étayer le récit de ces victimes. La troisième femme, selon le même journal, n’a pas été violée par voie vaginale, mais a été agressée sexuellement et battue.

(…) Une des sœurs vivait à Murcie pendant ses études universitaires et devait retourner jeudi aux Etats-Unis. Les deux autres rendaient visite à leur sœur en vacances lorsque l’agression a eu lieu.

El Pais via fdesouche