En juillet, Marlène Schiappa devenait ministre dĂ©lĂ©guĂ©e Ă  la CitoyennetĂ©. Depuis, la France a connu de nouveaux attentats, a aggravĂ© ses fractures et aborde l’hiver en Ă©tat de choc, de colère, de rĂ©volte. Les tâches sont immenses ; la ministre tente ici de les dĂ©finir.

Valeurs actuelles. Le 16 octobre dernier, nous sommes en milieu d’après-midi quand vous êtes informée de l’attentat commis contre Samuel Paty. Vous entendez alors le mot “décapitation”. Puis vous voyez la photo de cette décapitation. Que ressentez-vous ?
Marlène Schiappa. Cela commence par un SMS de GĂ©rald Darmanin. « Es-tu au bureau ? », me demande le ministre de l’IntĂ©rieur. Il revient alors d’un dĂ©placement au Maroc, je me rends en cellule interministĂ©rielle de crise pour le remplacer. Quelqu’un me montre la photo dès cette première rĂ©union.

Lire la suite sur valeursactuelles.com

 

âś´đź—˝Lien vers le Manifeste de l'occidentalismeâś´