Royaume-Uni : un migrant clandestin qui a tenté de violer une femme trisomique et a agressé sexuellement deux infirmières échappe à l’expulsion après avoir refusé de signer les papiers permettant son renvoi .

Harjit Singh, 48 ans, qui vit au Royaume-Uni depuis 19 ans, n’est pas disposé à coopérer avec le ministère de l’Intérieur pour obtenir des documents de voyage d’urgence afin de le faire sortir du pays. Les fonctionnaires ne peuvent pas recourir à des mesures plus sévères et devront s’adresser à l’ambassade de l’Inde pour obtenir de l’aide, a-t-on dit. Singh, qui n’a pas d’adresse fixe, prétend être un sikh dévot. Il n’a attiré l’attention des autorités en 2016 lorsqu’il a été arrêté pour des agressions sexuelles. Il a été détenu en octobre 2016 après avoir tendu un guet-apens à une femme trisomique de 35 ans en juillet dernier.

Il l’a suivie dans la rue puis est entrée de force dans son appartement. Singh a essayé de la violer, mais s’est étrangement endormi, et la femme a alerté ses voisins.

Il a admis avoir tenté de commettre un viol et a reçu une peine supplémentaire de six mois après avoir agressé sexuellement deux infirmières au Royal Free Hospital, à Londres, en 2015.

(…) Un avocat a déclaré que Singh n’avait pas assisté à deux rendez-vous pour remplir les documents nécessaires à son expulsion.

Express.uk via fdesouche