Mireille Knoll était une retraitée modeste de 85 ans de confession juive, dont le corps calciné a été découvert le vendredi 23 mars à son domicile, lardé de 11 coups de couteau (lire cet article)

Il est déjà reconnu et admis que le crime a eu une motivation religieuse.

Selon une source proche du dossier rapportée par Le Monde, il apparaît que les 2 jeunes hommes, âgés de 21 et 27 ans, venaient de sortir de prison.

Le principal suspect, Yacine M., 27 ans, avait été condamné, en mars 2017, à 2 ans de prison dont 14 mois avec sursis mis à l’épreuve pour agression sexuelle sur la fille mineure de l’aide à domicile de Mireille Knoll. A ce titre, il a pu retrouver la liberté en septembre 2017.

Son ami de 21 ans était lui sorti de prison mi-janvier, après y avoir passé presque un an. Une période d’incarcération correspondant à un cumul de peines pour différents vols et dégradations d’après Le Monde.

(Merci de nous aider à renforcer notre page)

Tous les deux avaient interdiction d’accéder au domicile de Mireille Knoll : le premier dans l’immeuble où habitait la vieille dame, le second dans tout le 11e arrondissement de Paris où se trouvait l’immeuble.

Les interdictions de ce type sont aussi ridicules et inefficaces que les lois anti-armes… Si le mec est dangereux, sa place est en prison.