Le squelette a été retrouvé dans un cimetière viking en Norvège. Grâce à la technologie de reconnaissance faciale, des chercheurs ont pu reconstituer son visage.

DĂ©sormais conservĂ© au MusĂ©e d’histoire culturelle d’Oslo, le squelette a Ă©tĂ© dĂ©couvert Ă  Solør, en Norvège. Il y Ă©tait entourĂ© d’un arsenal entier : des flèches, une hache, une lance et une Ă©pĂ©e.

Les chercheurs ont identifiĂ© une probable blessure par Ă©pĂ©e au niveau de sa tĂŞte, ce qui ferait d’elle “la première preuve jamais trouvĂ©e qu’une femme viking a Ă©tĂ© blessĂ©e au combat”, selon l’archĂ©ologue Ella Al-Shamahi.

Avant d’avoir rĂ©alisĂ© la reconstitution faciale, le sexe du Viking avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© identifiĂ©. Toujours est-il que la tombe n’avait pas Ă©tĂ© considĂ©rĂ©e comme celle d’un guerrier “simplement parce que l’occupant Ă©tait une femme” (…)

Le Dr Caroline Erolin, maĂ®tre de confĂ©rences Ă  l’UniversitĂ© de Dundee au Centre d’anatomie et d’identification humaine qui a travaillĂ© sur la reconstruction, a prĂ©cisĂ© que le visage a Ă©tĂ© construit anatomiquement en travaillant Ă  partir des muscles et des couches de peau. Avant de rappeler que “la reconstruction qui en rĂ©sulte n’est jamais exacte Ă  100 %, mais elle est suffisante pour gĂ©nĂ©rer la reconnaissance de quelqu’un qui les a bien connus dans la vie rĂ©elle”.

demotivateur.fr

 

âś´đź—˝Lien vers le Manifeste de l'occidentalismeâś´