La députée de Paris Anne-Christine Lang a confié à « L’Express » qu’elle ne « mettrait jamais un pied dans l’hémicycle s’il y a une femme voilée. »

« Je ne mettrai jamais un pied dans l’Hémicycle s’il y a une femme voilée. » La phrase a le mérite d’être claire. Celle-ci émane de la députée LREM Anne-Christine Lang, qui compte bien convaincre ses collègues, à l’occasion d’un débat sur la laïcité programmé le 20 mars, de ne pas investir de candidates voilées aux élections municipales. Un pavé dans la mare jeté quelques jours après la polémique du hijab de sport que souhaitait commercialiser l’enseigne Decathlon et qui a divisé la Macronie.

Réaliste, l’ex-socialiste ne se fait guère d’illusions : « On ne dégagera pas de positions communes le 20 mars (…) Mais cela peut permettre d’avoir le débat de fond que l’on n’a jamais eu », explique la députée de Paris. Certains cadres n’ont d’ailleurs pas attendu l’échéance du débat pour vertement critiquer les propos d’Anne-Christine Lang.

Source : Le Point