Le cas d’une jeune fille qui aurait été victime de harcèlement sexuel à bord d’un train dans la vallée du Rhin a fait sensation dans les médias locaux. Une mère a posté sur Facebook une sorte d’avis de recherche pour retrouver l’individu qui serait coupable d’avoir harcelé sexuellement sa fille. Un porte-parole de la police fédérale a confirmé que l’incident y était connu et que la question avait été réglée. La publication originale de la mère est désormais retirée de Facebook.

Plusieurs photos d’un homme à la peau foncée assis sur un siège dans le compartiment d’un train étaient jointes au message facebook. « Qui connaît cet homme ? » a écrit la mère sur le réseau social. Elle n’a pas fourni d’informations plus détaillées sur ce qui s’est exactement passé. L’avis de recherche informel a été partagé par plus de 10.000 utilisateurs.

Quelques jours après, la police de Fribourg a posté sur Facebook une publication condamnant l’initiative de la mère, en affichant une version éditée et floutée de la photo originale avec un message clair : « Pas comme ça ! » La police a déclaré : « Nous tenons à souligner que la publication de photographies, sans le consentement de la personne représentée, est une infraction pénale qui sera poursuivie par la police en cas de plainte. »

Source : Badische-Zeitung.de