L’épouse d’un membre de Daech a défendu, dans une vidéo, les agressions sexuelles et les assassinats de femmes yézidies par des djihadistes, parce que cela était «autorisé dans le Coran», selon elle. Cependant, le livre saint musulman interdit spécifiquement le viol, même de ceux considérés comme «esclaves».

L’épouse d’un membre de Daech* a déclaré, dans une vidéo publiée par The Daily Mail, que les femmes yézidies pouvaient être violées en tant qu’esclaves sexuelles, car il est dit dans le Coran que les prisonniers de guerre sont la «propriété» de ceux qui les ont capturés…

Cette personne non identifiée répondait à une autre femme qui l’interrogeait sur les traitements réservés aux yézidies par les djihadistes.

S’exprimant en étant filmée avec un téléphone portable, elle a annoncé que le Coran justifiait le viol et le meurtre de femmes yézidies capturées en tant qu’esclaves sexuelles, affirmant que le livre sacré des musulmans définissait les prisonniers de guerre comme une «propriété» qui pouvait être traitée à l’instar d’un objet inanimé.

Mais quand son interlocutrice lui a demandé si le Coran stipulait vraiment que les prisonniers pouvaient être traités de la sorte, la femme a répondu qu’elle n’en savait «pas beaucoup» sur le texte islamique.

(Merci de nous aider à renforcer notre page)

Source : Europe Israël